10% sur tout le site avec le code promo : ANDROID10

Une prise OBD, c'est quoi ?

Une prise OBD, c'est quoi ?

Une prise OBD, c'est quoi ?

connecteur obd

La nécessité de gagner du temps en matière de détection de pannes et le besoin de contrôler la pollution émanant des voitures, ont conduit à l’invention de l’OBD. Qu’est-ce que c’est concrètement ? Quel est son fonctionnement et pourquoi les véhicules en sont-ils pourvus ? Cet article vous en dit plus.

OBD : définition

C’est dans les années 1985 aux États-Unis, qu’a vu le jour, la prise OBD. Devenue obligatoire en janvier 2004 en France, la prise OBD (On Board Diagnostics) est un système qui donne des indications sur l’état de santé d’une voiture. C’est un outil efficace de contrôle qui permet de déterminer le taux de pollution de l’environnement par un véhicule. Mais sa toute première fonction est de faciliter la détection rapide des pannes électroniques sur un véhicule. En effet, il arrive bien souvent que l’on se retrouve dans un coin perdu. L’appellation ‘’Diagnostic embarqué à bord’’, en dit long sur son utilité.

Prise OBD : comment ça fonctionne ?

La valise de diagnostic est un programme qui permet de vérifier le fonctionnement général d’une voiture. Pour que cela soit possible, il faut qu’elle soit connectée à la voiture. Cette connexion se fait via la prise OBD. C’est cela qui confère à l’OBD son appellation de ‘’prise de diagnostic’’. C’est donc la prise OBD qui permettra au logiciel de diagnostic, de lire les informations suivantes :

  • l’état réel des appareils ;
  • le niveau d’usure des sondes ;
  • les défections et défaillances traduites par des codes.

Il n’est pas rare, dans le cadre d’une visite technique, que l’allumage du témoin de la prise de diagnostic, entraîne une contre-visite systématique.

Comment localiser la prise de diagnostic (OBD) ?

Le positionnement de la prise OBD varie d’une voiture à une autre. Les emplacements possibles sont les suivants :

  • sur le tableau de bord (à gauche) ;
  • au niveau de la console centrale ;
  • en dessous du volant ;
  • à proximité du frein à main ;
  • à l’intérieur du boîtier abritant les fusibles.

En cas de difficultés à situer l’OBD, quelques clics sur Google seront utiles.

Diagnostiquer soi-même sa voiture

Comment s’y prendre ? Il faut d’abord bien évidemment, localiser la prise OBD. Ensuite, il suffira de connecter une valise de diagnostic à la prise. On obtient tout bonnement, les informations via un ordinateur ayant le programme. On peut ainsi :

  • faire une lecture des ‘’Data Trouble Code’’ (DTC) qui ne sont rien d’autres que des codes erreurs ;
  • lire les valeurs de la pression d’admission ;
  • contrôler le liquide refroidisseur ;
  • inspecter le régime du moteur et l’air ;
  • examiner l’état de l’injection.

Conclusion

On peut réaliser soi-même le diagnostic de son véhicule. Cela nécessite cependant, quelques connaissances. Il faut savoir lire et interpréter par exemple, les codes erreurs affichés. C’est un langage auquel il faudra se familiariser. Il existe 4 types de DTC à maîtriser. S’il n’est pas sorcier de réaliser soi-même le diagnostic de son véhicule, il est cependant prudent et sage, de laisser la tâche à un professionnel pour un maximum de sécurité et de fiabilité.